Gonzine #8

Revue graphique et littéraire œstrogénique dirigée par Sarah Fisthole

Ce numéro est épuisé.

Le GONZINE est né de la volonté de fédérer des artistes féminines, aux propos artistiques déjà affirmés et aux personnalités contrastées. Dans le secteur de l’Art, nous étions plusieurs à constater, qu’il persistait un élan inconscient ou non, des artistes masculins à se mettre en avant et à ne pas forcément prendre en compte les idées de ces femmes au potentiel évident.

Car oui, le GONZINE est à tendance féministe. Non messieurs, nous ne vous détestons pas. Le GONZINE n’est pas une revue « contre ».

Le GONZINE est l’illustration de ce que Simone de Beauvoir considérait comme le seul moyen de liberté radical et complet pour la femme, à savoir l’indépendance par le travail.

A cela s’ajoute des convictions « simplement » artistiques et idéologiques : le GONZINE est relié main, le papier couvrure est fabriqué de manière artisanale et un maximum de médiums sont issus de récupération.

On ne naît pas femme, on le devient. On naît artiste, on se bat pour le rester. Dans le GONZINE, ce sont les femmes qui décident. Sarah Fisthole



Avec :

Anne Van der Linden, Anne-Sophie Malice, Audrey faury, Brouette Hurlante, Céline Maltère, Chloé Burt, Claire Carré, Claire Courdavault, Claire Morel, Daniela Castro, Delphine Bucher, Emmanuelle Sarrouy-Noguès, Eva Zimmer, Evelyne Postic, Fanny Fa, Faustine Jacquot, Florence Andoka, Hélène Jofa, Isa Féebrile, Jaky La Brune, Katy Miny; Lucile Gautier, Luna Baruta, Maïc Batmane, Marlène Côtelette, Marlène Tissot, Mathilde Payen, Mila Nijinsky, Muriel Baumgartner, Nadia Von, Foutre, Nina Scceletton, Petula Clark, Pole Ka, Rim Battal, Romy Alizée, Sabrina Guichard, Sandra Martagex, Sarah Barthe, Sarah Fisthole, Scarlatine, Snoeg Snoedal, Sophie Laronde, Vanda Splenger, Viola Corp